bastide

Préambule

Le site du C.E.B. se devant de présenter l'ensemble de ses recherches et de ses activités, celui-ci a été réparti en six RUBRIQUES : les BASTIDES, L'EUROPE, la RECHERCHE, les ACTIONS, l'AVENIR et le C.E.B. lui-même. Chacune d'elles est structurée en CHAPITRES concernant des thèmes retenus. Ceux-ci font l'objet d'ARTICLES dont le contenu est issu des publications et des bases de données permettant d'illustrer les propos que nous assumons. Ainsi, les schémas, les cartes, les plans et les photos donnent à voir et à comprendre ce monde des bastides dans sa réalité d'aujourd'hui à la lumière de nouvelles sources de leur histoire. Il en résulte des remises en cause d'un certain nombre de lieux communs et d'affirmations obsolètes. Il ne faut voir dans cette approche que la nécessité de faire partager ces découvertes et ces rectifications par tous ceux qu'interessent vraiment la « réalité bastide » et son devenir. Le C.E.B. n'est pas un laboratoire d'histoire médiévale, mais il travaille avec la recherche universitaire et cet apport lui permet d'établir les bases scientifiques de ses réflexions qui sont menées depuis plus de trente ans dans le développement urbain et la mise en valeur de patrimoines méconnus. Il existe encore des bastides qui ont un avenir : ce sont elles qui nous intéressent.

Fondé en 1983, le Centre d’Étude des Bastides a voulu pérenniser les recherches entreprises par son fondateur*, partager cette passion pour un urbanisme médiéval méconnu à l’époque et faire œuvre utile en privilégiant une démarche soucieuse de rapprocher le monde de la recherche de celui du terrain, de l’habitant comme de l’élu et du technicien. Jusqu’à ce jour, le CEB ne possédait pas de « SITE INTERNET » lui permettant cette ouverture qu’il recherchait auprès des médias. Le CEB n’existait donc pas, aux dires des responsables élus soucieux de lui prêter la main.
L’importance des documents accumulés, la diversité des sujets abordés et des activités menées ont rendu délicat autant le choix d’une méthode de partage des recherches que celui de l’esprit qui doit se dégager de ce chantier ouvert sur un monde en effervescence dont nous n’avons pas fini d’épuiser les richesses.
Nous avons abordé le « phénomène bastide », comme tout le monde à cette époque, à partir des éléments reconnus fondamentaux de l’histoire de ces villes neuves, tels qu’ils nous étaient présentés par les spécialistes reconnus de l’époque. L’histoire semblait s'être arrêtée une fois tirées les conclusions des nombreuses études entreprises par Charles HIgounet et par Pierre Lavedan, héritiers des recherches d’Alexis Curie-Seimbres publiées à la fin du XIX° siècle.
Le hasard ou la nécessité ont mis sur le chemin du CEB l’Université de Toulouse-le-Mirail, le laboratoire FRAMESPA d’Histoire médiévale, et ses deux directeurs successifs, Maurice Berthe et Benoît Cursente. La recherche ne s’était donc pas arrêtée, loin s’en faut, car nous avons trouvé dans les études concernant les périodes précédant les bastides la matière et les raisons de reprendre leur Histoire à partir de nouvelles sources ou de sources revisitées. Le CEB entreprenait alors de revoir entièrement sa démarche et ses méthodes afin de tenir compte des avancées de la connaissance et des corrections de la recherche.



*Claude CALMETTES architecte-urbaniste, président fondateur du CEB.




© Centre d' Etude des Bastides 2010
- Mise à jour du site le :10/08/2010 -
Plan du site